La trottinette électrique

Une moyen de locomotion propre !

La trottinette n’est plus qu’un jeu d’enfants. Bien qu’elle soit restée longtemps rangée au rayon “jouet en bois” des années 30, elle connait un véritable succès aujourd’hui en ayant investi le marché des moyens de locomotion. La trottinette électrique ne date pas d’hier. C’est Ogden Bolton Jr en 1895 qui a déposé le tout premier brevet. Le premier modèle de trottinette électrique est fabriqué a New-York de 1915 a 1921 sous le nom de Autoped. Elle est commercialisé en deux versions essence ou électrique, en 1919 l’allemand krupp récupère la licence et produit des trottinettes électriques avec des performances équivalentes aux trottinettes électriques d’aujourd’hui.

Des centres villes conquis !

Les trottinettes électriques grâce a l’avancée technologique sur les batteries au lithium, leur légèreté, leur accessibilité, leur maniabilité et leur performance font d’elles un nouveau moyen de transport incontournable et intergénérationnel surtout en zone urbaine. Elles représentent un gain de temps pour les déplacements, ce qu’aucun mode de transport en commun ne propose. Le souci économique et écologique étant dans la tendance actuelle, la trottinette se vend très bien ce qui amène aussi a reconsidéré le cadre législatif de cet engin circulant sur la voie publique. Une recharge complète, représente moins de 1 euro et il n’y a pas besoin d’une installation électrique spécifique. Une trottinette personnelle bien entretenue vous fait parcourir environ 15000 km et l’électricité française est la moins carbonée au monde.

Une réglementation stricte !

Elles sont aujourd’hui considérées comme un véritable “véhicule électrique”. Elles sont soumises depuis octobre 2019 au Code de la route en France. Les dernières règlementations de 2020 prévoient plusieurs règles de sécurité et de civisme. Elle est interdite pour les enfants de moins de 8 ans, le port d’un casque est conseillé pour les adultes et obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Un gilet réfléchissant est obligatoire pour tous, des feux de position et des catadioptres (avant et arrière). 

Les règles de circulation (piste cyclable, route, trottoirs) changent en fonction des autorisations de certaines mairies de la vitesse que peut atteindre la trottinette (elle ne doit pas excéder 25km/h) de la puissance de celle qu’on appelle aujourd’hui “engin de déplacement personnel motorisé”